Le périmètre des carburatrices

samedi 6 août 2011

Vers la dignité des rictus

Au bout des chaudes soirées du mois d'août, les sexagénaires s'affairaient dans leurs berlines sombres. Les plafonniers des habitacles éclairaient des gestes imprécis vers les prises femelles des ceintures de sécurité.

Au bout des chaudes soirées du mois d'août, les mocassins des sexagénaires s'affaissaient sous l'acidité de la transpiration de leurs pieds nus. Il faudra probablement en changer l'an prochain.

Au bout des chaudes soirées du mois d'août, la vie venait à s'épuiser au fond des boîtes à gants. Les mains fouilleraient bientôt dans le vide.

Au bout des chaudes soirées du mois d'août surgissaient en fin de compte les rictus ancestraux qui précèderaient le silence total.

Leurs rires cherchaient en réalité les prémisses de la dignité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire