Le périmètre des carburatrices

jeudi 29 septembre 2011

ADMINISTRATIONS - Episode 6

Accédez à l'épisode précédent

"C'est pas possible ce qu'ils peuvent être spéciaux, c'est un état d'esprit, les gens de la République démocratique de Z."

Les salariés de la section "Contentieux Ouest" du Service d'encaissement des contributions se figèrent. C'était la voix de Jocelyne F. Différente. Comme portée par un écho indéfinissable. Presque assourdissante. Une Jocelyne F. qui serait soudain devenue une géante.

- Jocelyne?, avança Jean-Jacques K.
- Quoi? C'est pas moi!
- On aurait dit ta voix.
- Non, c'est pas moi.
- C'est leur machin dehors, hasarda sans conviction et mécaniquement Jean-Claude E. Il faisait référence à des porte-voix qui n'existaient pas car la situation se poursuivait en véritable chasse à l'homme dans les rues adjacentes à la Place du Général D.

"Moi, je peux pas, leur tête quand ils viennent au guichet, rien que ça, je leur foutrais des gifles, c'est plus fort que moi."

- Jocelyne, tu te calmes! Jean-Jacques K. s'aperçut qu'il hurlait.
- C'est pas moi, nom de Dieu, c'est pas moi!

Le personnel se resserra un peu. Mouvements de groupe imperceptibles à hauteur d'homme.

"Ils intègrent la nationalité? Ouais, ça me fait pisser aux culottes! Comme je dis toujours, ça fait peut-être un citoyen de plus, mais pas un ressortissant de la République démocratique de Z. de moins!"

Jean-Jacques K. avait observé Jocelyne F. au même instant. Elle n'avait pas desserré les mâchoires. Il n'était pas le seul à s'en être aperçu. Les salariés ne s'occupaient plus du tout de ce qui se passait dehors. Jean-Jacques K. décrocha son téléphone et souffla à la standardiste de lui passer immédiatement Monsieur le Conseiller général P., directeur du Service d'encaissement des contributions.

A suivre.

Accédez à l'épisode suivant

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire