Le périmètre des carburatrices

mercredi 28 septembre 2011

Au garage

Elle était blonde, elle était grande, elle venait de la centrale de Stuttgart, elle fixait chacun d'entre nous avec ses yeux. D'un bleu qui  nous donnaient l'envie d'être un peu marin. Juste un soir, Nina. On mettra les voiles, même pas le moteur, pour sortir du port. Elle nous regardait riveter, serrer, visser, décrasser, redresser les dessous de capots. C'était bon, les après-midi sous le regard de Nina, au garage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire