Le périmètre des carburatrices

mardi 31 janvier 2012

Temporiser

Nous essayions
À trois sur la luge
De freiner
Mais le gibier gueulait dans la forêt
Et impossible de faire façon
De notre monture

L'éplucheur de patates

Est-ce que je t'impressionne encore
Avec ma dent en or
Avec mes manières d'éplucheur de patates

À toujours soupçonner
Que la vie peut se peler
À privilégier les robes des champs
À fréquenter tes cocktails
Les mains aux poches

Est-ce que je t'impressionne encore
Si je te dis que je t'aime
Avec mes caresses d'éplucheur de patates

Le pied dans la douche

Quand tu as mis le pied dans la douche
Tu sentais le lointain
Tu commandais
A ton équipage de senteurs

Tu appontais sur la banquise

J'étais un Esquimau
Je choisis de m'agripper au pommeau

Bikini

Employé
A tirer les raies
De ton bikini
Pour en faire une pelote

Employé
A te peloter
Les fesses
Pour alimenter ma pelote

Tranquillement
Comme on apprend le pas du loup
Pour surprendre sa bien-aimée
Grave et érotique devant l'évier
Je suis devenu fou

Le jus des côtelettes

Le court-jus
Coupa le jus
Compromit le court-bouillon
Mais grâce à la délicatesse de tes doigts
Tu sus agiter le jus
Des côtelettes

Je remis des bûches sous le four

La chaleur rôtissait la maisonnette
Nous tirâmes le duvet dans la cuisine
Tapis à terre
Nous humâmes l'évaporation
Du jus des côtelettes

Nos clébards étaient largués

lundi 30 janvier 2012

Le plein hiver

Le rock
Roulait
Sous les baguettes
Vieillissantes
D'hommes à femmes

Tandis que des nuques
Bien dégagées
Léchouillaient
Les lobes
D'oreilles émerveillées

C'était encore le plein hiver
Il fallait se rapprocher
Pour communiquer

vendredi 27 janvier 2012

Répétitions

Elle restait molle
Dans une vase de questions
Identiques

Hors de son atteinte
Nos bustes légèrement penchés
En retrait
Nous évitions
Ses coups d'assommoir répétés

La vase n'est pas
Un amalgame concentré

mardi 24 janvier 2012

La pavane des céréales

Après avoir saccagé les rayons de céréales
Elle se lança dans une longue complainte
Et se mit à entamer une pavane
Sous le regard immobile
Des malinois 
Au pied des vigiles chauves

Gibt es Pissoirs da drinnen?

Gibt es Pissoirs da drinnen?
Ja, geradeaus, dann links!

Observer
De dos
Dans la glace
Le ministre
S'agiter
Dandiner des épaules
Pour la sortir au-dessus du pissoir
Vers quatre heures du matin
Après avoir laminé la gueule
Par gorilles interposés
D'un joueur de disques
Qui penchait un peu trop à gauche
Sur l'épaule de la secrétaire déléguée

Et estimer
Distraitement
Combien il doit l'avoir longue

samedi 21 janvier 2012

Filets

J'ai tendu des filets
J'ai pris des airs de rétiaires
Le torse nu
Les jambes à l'air
Le pagne noir

J'ai tendu des filets
Et j'ai emprisonné la nuit
Je l'ai couchée à côté de moi
J'ai minaudé
Puis j'ai fait la grosse voix
Pour la forcer
A me raconter une histoire
Rien qu'à moi

Elle s'est échappée
Cabrée
Et je trépignais
Dans des rais de lumière
Hystériques
Devant celle qui revenait
Les mater

Négociations

Menue et parfumée
La serrer dans ses bras
Fragile et fervent
Le serrer dans ses bras

Puis repartir
Négocier avec les salopards

Au fond de la nuit

Dans son laboratoire
Au milieu de ses éprouvettes
Sous ses microscopes
Sur la gelée de ses boîtes de Pétri

Au son de sa voix
Les molécules frissonnaient
Au fond de la nuit

Alors il se rappelait
Comme c'était bien, bel et bon
Lorsqu'elle lui passait la main dans les cheveux

Au garage

- Si j'étais un grand général important...
- Oui?
- Si j'étais bardé et fier, je ferais défiler toutes mes sections d'assaut. Pour mon bon plaisir, Monsieur.
- Et?
- Et je leur balancerai des fruits frais depuis les hautes fenêtres de ma caserne.
- Et alors?
- Et alors, cher Monsieur, on rirait bien, on aurait du plaisir.
- Bon, en attendant, je suis venu pour changer mes suspensions. C'est agaçant quand ça couine.

Trois croissants

Cendrée et cambrée
Elle s'est assise
Avec trois croissants dans son assiette
Contre toute attente
Les forces obscures
Etaient restées endormies

vendredi 20 janvier 2012

Petite lumière

Verte et piquante
La petite lumière
De notre retour
À l'humus
Sous la ferraille filante

mercredi 18 janvier 2012

Interrupteur

Il cria
Debout les Loulous
Il appuya sur l'interrupteur
Et il alluma le monde
Il ne s'agissait pas
De se mettre en retard
Un jour de grand cortège

Boulons

On y affûte
Dans l'aube naissante
Parfumée de mauvais café
Les boulons
Pour notre dépôt
Sur la troisième planète à gauche
Après Alpha du Centaure
Tandis que les secrétaires administratives
Aplatissent leur croissant
Entre le pouce et l'index
Elles clignotent des yeux
Ce soir il y a bowling

mardi 17 janvier 2012

Chantilly

Dévergonde-toi
Pendant que j'agite la chantilly
Et que le clébard
Rattrape le voleur de fraises
Par la peau du cul

L'astuce

Perdre la mémoire
Et pleurer
En regardant mes mains
Se souvenir toutes seules
De l'astuce
De la double boutonnière
De ta robe

L'autre bout du monde

Elle pouvait bien
Foutre le camp
À l'autre bout du monde
Il tenait ce bout-ci
Avec des gants de jardinage
Renforcés
Et il le faisait tourner
Comme un crétin
La bave aux lèvres
Le vide aux yeux

jeudi 12 janvier 2012

ADMINISTRATIONS - Epilogue

Accédez à l'épisode précédent

AVIS D'ENQUÊTE

Numéro DMERU: 5843967JG

Royaume Uni de H.
Ministère des finances

L'enquête publique est ouverte du 0X.1X.20XX au 3X.1X.20XX
Compétences assujetties au MF

Parcelle 5896 et annexe art. RF 8965

Est mise à l'enquête sans appel d'offres la démolition partielle des bâtiments de la section "Contentieux Ouest" du Service d'encaissement des contributions rattaché au Ministère des finances, 65 rue de L. à E.
Sont conservées façades et charpentes selon dérogation OBC 45 du 29 juillet 1986.

AVIS D'ENQUÊTE

Numéro DMERU: 5843967JG-2

Royaume Uni de H.
Ville de E.
Schnelfood Trd.

L'enquête publique est ouverte du 1X.1X.20XX au 1X.1X.20XX
Compétences assujetties à la Ville de E. et au MF

Parcelle 5896 et annexe art. RF 8965

Est mise à l'enquête avec appel d'offres la construction d'un dispositif de restauration rapide sur quatre étages avec espace garderie de 20 places et salle de sport de 70 places.  Façades et charpentes existantes selon dérogation OBC 45 du 29 juillet 1986.

Ils arrivent

En attendant le cerf
Ou peut-être ses petits copains
Voire à la limite son petit ami
Enfin bref, ça barde sur la gauche
Mettons nos bonnets
Enfilons nos mitaines

Quai 4B vers le fond

Sur le quai 4B
Plutôt vers le fond
Près des chariots de nourriture sous vide
Les mèches de sa frange blonde
Voletaient
À l'approche
De la puissante locomotive

Tout ça sentait
Tout ça présageait
Plus tard dans la matinée
Une fois le soleil haut
A la pause-café pourquoi pas
Les licenciements collectifs

Flammèches

Saisir la chaleur
De ton corps
Dans l'obscurité
Muni
De gants de cuisine
En celluloïd ignifuge

mercredi 11 janvier 2012

Purin

Au milieu de mon café-crème
J'ajustai trois corneilles qui s'ébattaient
Dans la fraîcheur d'un champ puriné

Mon rossignol avait cru
Les entendre rire
Durant ses vocalises

Atours

Le gris de ce pays
Continuait à s'enrichir de molécules
Au fur
Et à mesure
Que se réjouissait le fonctionnaire
De la chemise à carreaux
Repérée par Suzanne
Sa bien-aimée

Ses chaussures
Sa veste
Son sac à bretelles
Lisses et noires

Voici l'écolier taxateur

Les fonctionnaires
Ces laids gamins
Accoutrés au magasin de la mollesse et de la tiédeur

samedi 7 janvier 2012

Les ploucs

Ils grelottent en hiver
Dans leur veste de veau
Le poitrail cerné d'or
La chemise luisante

Ils fument sur le trottoir
Ils supportent le slip qui serre
Tout à leur désir de croupes

Dans cette compression verticale

Ils sirotent des alcools aux herbes
Mêlés de sodas
Et ils tanguent
Plantés sur leurs jambes maigres et velues

Les ploucs
Ces catalyseurs de la nuit

Opercule

Elle léchait son opercule de yaourt
Et dans la vivacité retrouvée de l'aluminium
Elle s'étourdissait d'une réincarnation

Contrôleuse de titres de transports
Sur les grandes lignes nationales
Les ongles longs et multicolores

Un fagot de copines
Du désir pour le handball
De l'appétence pour les céréales

Peu de cris
Des ébats consciencieux
A proximité d'anciennes peluches

Soudain
Sa langue orpheline
Elle plongea sa cuillère
Dans le yaourt
Elle s'immergea à nouveau
Dans sa vie laiteuse

vendredi 6 janvier 2012

Tignasse

Fardée avant d'être maquillée
Fagotée avant d'être habillée
Engoncée avant d'être moulée

Ce n'était pourtant pas ça

Il s'agissait plutôt
De ses gestes ravis
Dans ses cheveux drus

C'était la palpation de cette tignasse
Qui ne laissait planer aucune doute
Elle était complètement cinglée

Trois chevaux morts

Trois chevaux morts
Ne moisissaient même pas
Affalés dans la boue dure de janvier
Dans l'attente de facteurs putrides
Secs comme l'antre autrefois veloutée
De Madame la Préposée
À l'agriculture de montagne

mercredi 4 janvier 2012

Saucisse à rôtir

Son prénom, c'était Marthe
Et elle aimait la saucisse à rôtir

Autrement, elle réparait
Le jour durant
Les rotors des hélicoptères
Sur la base aérienne 116 de Luxeuil-Saint Sauveur

L'esthétique des morceaux

L'envie lui prit
Après la messe de minuit
De désosser son véhicule japonais
Et de rester tranquille
Cuisses contre mollets
Dans le vacarme de l'hiver

Il rendait grâce
A l'esthétique des morceaux
Il se faufilait
A travers les mailles de l'avenir

Les préparatifs

Derrière la dernière étoile visible
C'est la bombe
Ce sont les préparatifs pour le grand départ
Les essais de pétards extraordinaires
Parce qu'il ne s'agira pas de se planter
Lorsqu'il faudra administrer l'immense gifle ici-bas

Hommage aux envahisseurs
Pissons longuement
Le nez en l'air
Tendons l'oreille
Vers la dernière étoile visible
Peut-être quelques gouttes tomberont-elles de leurs cocktails

Un train

On dirait qu'un train se rapproche
Un gros convoi
Bourré de bétail
Et on reste assis
A laisser traîner nos souliers sur le ballast
Nos pieds nus sur les rails
Il siffle
Faisons mine de ne rien entendre
Préparons nos tympans à l'éclat mat des chairs