mardi 27 mars 2012

Tes poignets

Tes poignets
Sentaient les fraises
Cachées
A l'ombre du ballet des libellules

L'été avançait
Il claquait ses savates de paille
Contre le marbre sombre
Du palais de nos désirs