Le périmètre des carburatrices

vendredi 13 juillet 2012

A chacun sa pente

A chacun sa pente
Parmi les jambes nues
Les nuques révoltées
Les cartes de crédit coincées

A chacun sa pente
Le nez dans la moquette d'un hôtel
Les mains qui n'adhèrent plus au réel
Les mammifères se dérobent

A chacun sa pente
Les caresses ne sont pas un atout
Les gifles rasent les toits
Fermons les fenêtres

A chacun sa pente
En bas
C'est un tas de pieds nus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire