Le périmètre des carburatrices

samedi 6 octobre 2012

C'est l'heure où

C'est l'heure où
La nuit s'avance
A grands coups
D'ailes de corbeaux

C'est l'heure où
Il convient de
Se tenir bien campé
Sur le pas de sa cambuse
Bardé de cartouches
La pétoire en mains

C'est l'heure où
Il convient de
Rythmer la pénombre
De mouvements de charge

C'est l'heure où
Il convient de
Déchausser
Le gris et le sombre

Car l'aube dort
Ici

Et nom de Dieu
L'obscurité
Ne passera pas
Ne touchera pas
A un seul
De ses cheveux
De lumière

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire