Le périmètre des carburatrices

samedi 29 décembre 2012

Pain d'épice

Sa voix agissait
Comme une main velue
Répandue à travers
La maison de pain d'épice
D'Hansel et Gretel
Elle ramenait
Dehors dans la cour
En pleine lumière
Des sucreries
Qui fondaient au soleil

vendredi 28 décembre 2012

Tamis

Ses yeux
Tamisent le jour
Filtrent la lumière
Retiennent la pulpe de l'aurore
Et derrière eux
S'écoule le jus acide
Des possibles
Qui enivre son âme

mercredi 26 décembre 2012

Penché sur son amour

Je l'ai tant aimée
Dit-il
Il est penché
Comme à la recherche
De miettes
Qu'il faudrait
Reprendre au sol

Je l'ai tant aimée
Qu'il ne sait plus
Par où commencer
Puisque désormais
Il n'y a plus de début

C'est difficile
De se désintégrer
Et de faire tomber
Ses morceaux
À la verticale
Sans rien tacher

samedi 22 décembre 2012

Jus jaune

Sur leurs corps cloqués
Les malentendus
Approchent du four
Leurs têtes en beurre
Bientôt le jus jaune
Des désespoirs

Le vieil oiseleur

Il serait bien resté
Dans le noir capitonné
De sa chambre
Le vieil oiseleur

Il serait bien resté
Dans son coffre-fort
Que les lames de lumière
N'avaient pas réussi
A percer
Même au travers
Des persiennes condamnées

Il serait bien resté
A mâcher
Les bords foncés, durs et denses de la vie
Le vieil oiseleur

Il n'a pas entendu
A l'autre bout du logis
La porte principale
S'ouvrir
Il n'a pas entendu
Les appels
De son ami
Le vieil orpailleur

Il n'a pas pu
Défendre
Sa cage

mardi 18 décembre 2012

Grimpe

Tu rampes
Sous ta coque de cafard
Au milieu de la paroi de roche
Tu te retournes
Tu sens alors
Le sable et le vent
Et puis rien d'autre
A moins que
Le vent et le sable
S'amusent à te faire voir
Les visages
Que tu n'as pas su aimer
Plaque-toi vite
Tu n'es qu'à mi-parcours
Et les bourrasques
Deviennent imprévisibles

Les quatre heures avant la mort

Ecouter
Le jour
Tomber

Et s'émouvoir
De son robot ménager
Qui remet à l'endroit
Deux mandarines
Lacérées
De lumière capiteuse

Qu'il est agréable
De prendre
Le goûter
En attendant la fin

samedi 15 décembre 2012

Elle t'a dit

Elle t'a dit
De lui laisser ta chemise
Puisqu'elle prévoyait
De fendre
La pluie et la nuit
Armée de ton seul parfum

jeudi 13 décembre 2012

A tombeau ouvert

Sur sa route
L'amour qui file
A tombeau ouvert
Renverse
Des désirs
A court de carburant
Et des cadavres
Sans abri

mardi 11 décembre 2012

Lécher

L'aube est une chienne
Que nous dressons
A lécher les yeux du jour
Pour éclairer nos pas
Sur les chemins
De nos petites misères

mercredi 5 décembre 2012

Bras tendus

Alors que tu t'échappes
De cette ville et de cette foule
Ton cul
Me tend les bras
Dans la lumière mordorée
Qui pleut
Des marquises

mardi 4 décembre 2012

Oasis

Toi
À petites gorgées
Ne pas boire trop vite
Après le désert
Réapprendre
La douceur des hauts arbres
Porté par les lianes
De tes cheveux
Et donner une chance
A la vie
Au sommet des oasis

Ventres à terre

A travers les nuages
Qui foncent
Comme des chevaux noirs
Vers l'horizon
La lune
Tombe en glaives
Sur nos êtres désarçonnés
Nous passons
De la cavalerie
A l'infanterie
Nous vivons
Désormais
Ventres à terre

samedi 1 décembre 2012

Caprices

Notre joie
Saoulée de caprices
Ronflait
Après l'amour