mardi 18 décembre 2012

Grimpe

Tu rampes
Sous ta coque de cafard
Au milieu de la paroi de roche
Tu te retournes
Tu sens alors
Le sable et le vent
Et puis rien d'autre
A moins que
Le vent et le sable
S'amusent à te faire voir
Les visages
Que tu n'as pas su aimer
Plaque-toi vite
Tu n'es qu'à mi-parcours
Et les bourrasques
Deviennent imprévisibles