Le périmètre des carburatrices

samedi 16 février 2013

Le chien du temps

Attendre
Devant la porte de nos rêves
Que la même seconde
Se présente encore
Celle qui nous avait jeté
Des bons bâtons de bois
A poursuivre, lécher et rapporter
Vivre de ce fol espoir
Attendre
Comme le chien du temps

1 commentaire:

  1. ou dans les roues
    mais attendre
    quand même


    J'ai une affection particulière pour ce texte, Stéphane.

    RépondreSupprimer