Le périmètre des carburatrices

lundi 24 novembre 2014

Ombres indociles

Il en est, du silence et de la solitude, comme d'une paire de chiens de traîneaux. A ne pas les entraîner à fendre le blizzard et les météos capricieuses, à oublier de les nourrir, ils ne distinguent plus l'aube du crépuscule. Ils finissent par vous dévorer, vous laisser là, votre carcasse aux prédateurs, et à errer sans fin dans des bois profonds, neigeux et abyssaux, jusqu'à disparaître, en ombres indociles.

1 commentaire:

  1. pas convaincue par celui-ci ! j'aimais bien l'image du départ mais j'en ai marre vraiment du renchérissement sur les carcasses et autres superlatifs (abyssaux) ... et puis, c'est pas clair là qu'est ce qui disparait à la fin ??? le couple silence solitude, les chiens, la carcasse
    bref dsl Etienne mais il fallait que j'exprime ma put**** d'opinion de Nouille

    RépondreSupprimer