Le périmètre des carburatrices

jeudi 5 mars 2015

Le chemin sec

Je t'attendrai
Ce sera l'attente
Sèche comme un chemin
Laissé à l'abandon

Au cas où
Tu reviendrais
Le laisser intact
Et dans cette attente
Il se sera creusé
Comme des joues
Avec le temps
Tout seul
Devant
Mon espoir immobile
Flanqué sur le banc
Dehors
Au début du chemin

Je t'attendrai
Et je mettrai
En garde à vue
Quelques nuages
Les plus gros
Les plus gris
Je les interrogerai
J'aurai cette prétention
De savoir
S'ils t'ont vue
Par les chemins
Par les collines
Par les villages
Là où la pluie
Et le vent
Ont une chance
De t'atteindre

Il n'y aura aucune réponse
Puisque les nuages
Ne parlent pas
À ceux qui les supplient

Alors ce sera l'attente
Sèche
Comme un ballast
D'une voie ferrée
Dont les trains
Ont été déroutés
Sans sommation

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire