Le périmètre des carburatrices

samedi 24 décembre 2016

Les baisers chauves

Il l'aimait
Comme on passe
Sa main dans ses cheveux
Il prenait possession
Des territoires hirsutes
En quelques coups de paume
Il avait l'allure au poing
Il redonnait de la décence
Aux fins d'après-midi d'été

Jusqu'à ce que le tempo
De leurs fougues ébouriffées
S'essouffle en baisers chauves

Désormais
Ils se rendent
Chez le coiffeur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire