vendredi 14 septembre 2018

Parler à la nuit

Parler à la nuit
Et la convaincre
De nous accompagner
Jusqu'à ce matin
Chapeauté d'un ciel
Qui ne sera désormais
Plus un refuge
Parler à la nuit
Et lui demander
Sa main
Ou tout au plus
Son épaule
Pour se reposer
Un instant
Même pas une sieste
Juste pour fermer les yeux
Sur le gris
Et rêver aux volutes
Epaisses de l'obscurité
Qui ne chipote pas
Qui n'est pas physionomiste
Qui nous accueillera
A ciel ouvert