mardi 27 novembre 2018

Un chemin à terre

Le ciel est tombé
Sur ce chemin

Alors lui
Il s'est serré
Très prêt
Tout contre
La forêt

Rien n'y a fait
Le ciel lui est tombé
Dessus

Ce chemin
Maintenant
De feuilles
Et de boue
Qui promettait
Dans une saison
De danse et de lumière
Qui promettait
Un sommet de colline
Recouvert
De ballerines
Et de pieds nus
De désirs portés
En cavalcades
Avec de l'élan
En suffisance
Pour déferler
Par delà les buttes savoureuses
En vagues capricieuses

Seulement
Voilà
Le ciel a rabattu
Ses grosses mains mouillées
Il lui a écrasé le râble
Tout au plus relève-t-il
La tête là-bas
Au sortir de l'orée

Quelques chasseurs
Ont raconté
Avoir entendu
Siffler
Avoir entendu
La musique
D'un râle
En habits de fugitif

Partez
Dispersez-vous
Les ballerines
Les pieds nus
Ne réapparaîtront plus
Partez
Dispersez-vous
N'accablez pas davantage
Un chemin à terre