Le périmètre des carburatrices

vendredi 22 juin 2012

L'air du soir

Tandis que les milans
Venaient claquer des bisous aux cygnes
Et leur arrachaient parfois un oeil ou deux

Il répondait aux sollicitations de son clébard
Il faisait éclater en l'air quelques pralinés

Dans l'atmosphère saturée
L'écoeurement pouvait enfin rivaliser
Avec la lumière incertaine qui succède généralement
Au coucher du soleil

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire