Le périmètre des carburatrices

jeudi 3 mai 2012

L'acrobate

Sa langue était une acrobate
Elle donnait aux mots de ces élans
Parfois ils semblaient en suspension
Des intonations au bout d'un fil
Elle disparaissait au fond de sa gorge
Dans la nuit du chapiteau
Elle réapparaissait au bord des lèvres
Dans l'intimité du pavillon auriculaire
Chargée de légèreté qu'elle avait décrochée
Au-dessus de nos têtes
Au fond de son être